Image1\

La cuisine russe

 

блиныкашакотлетыхлебпельмени
 
La cuisine russe est toute aussi diverse que les peuples qui habitent la Russie. Outre cela, elle a absorbé plusieurs éléments de la cuisine française. Les nouveaux plats et les particularités de la préparation de nourriture ont été formées aussi à l’époque de l’URSS.
Si on plonge dans l’histoire de la Russie, et surtout de la vie des paysans, on peut séparer la prédominance des plats de farine, de lait caillé et des plats salés. On a salé, conservé ou séché en les gardant dans les caves tels produits que légumes ou viande. On faisait cela pour avoir de la nourriture pendant les mois d’hiver. On préparait presque toute la nourriture dans le four, c’est pour cela que les plats cuits au four, daubés et cuits prédominent dans la cuisine russe. 
L’assaisonnement traditionnelle et le produit laitier le plus important dans la cuisine russe est crème fraîche. Elle assaisonne soupes et salades. Un autre produit laitier qui est populaire chez russes, c’est la caillebotte, duquel on prépare des ratons. 
L'eglise a beaucoup influencé la cuisine russe, comme dans les autres pays chrétiens. La moitié de l'année a été le jeûne, pendant lequel les certaines catégories des produits ont été interdites. Voici pourquoi les plats à base de champignons et de poisson, les mets de grains, de légumes, de baies et d’herbes prédominent dans la cuisine russe nationale.
On mange des légumes non seulement crus, mais aussi cuits, étuvés, fermentés, salés, marinés, confits en vinaigre.
La diversité de kachas (bouilles) se basait sur la variété des céréales, qui végètent en Russie. Et en outre, on faisait plusieurs types de gruaux d’un type de céréales: par exemple, on les broyait de manières différentes.
Les plats étrangers sont intervenus dans la cuisine russe ainsi que dans les pays de l’Europe: thé, chachlyk (petits morceaux de mouton rôtis à la broche; certains historiens considèrent qu’on a emprunté juste le nom – ‘quelque chose sur la broche’), les plats de pommes de terre.
Certains plats ont été inventés à l’époque de l'Empire (1721-1918) par les cuisiniers étrangers ou d'origine russe: le bœuf-stroganov, la salade Olivier (la salade russe), la salade composée. Comme dans les autres pays, en Russie on mange et cuisine plusieurs plats des autres cultures. 
Des crêpes – un des plus anciens plat russe. Personne ne sait quand crêpes sont apparues sur la table russe, mais il est connu, que les crêpes étaient le plat rituel chez les peuples slaves païens. Une des traditions, qu’on a gardé jusqu’aux nos jours, qui est liée avec des crêpes, c’est le Mardi Gras – la fête ancienne païenne. Pendant une semaine avant le Carême dans toutes les familles russes on fait des crêpes et on les mange avec les hors-d’œuvre différents – avec du caviar, crème fraîche, poisson, viande, champignons.
Un autre plat russe populaire c’est un pain noir. Il n’est pas populaire dans les autres pays, mais en Russie on ne s’en passe pas. Le pain noir de seigle est apparu en IX siècle et est devenu tout de suite le plat préféré. On l’a mangé et dans les familles de noblesse, et dans les maisons des paysans. On a commencé à cuire du pain blanc beaucoup plus tard, et il est devenu populaire juste au début du XX siècle.
D’un côté, l’époque soviétique a facilité la cuisine russe (désormais on a considéré plusieurs anciens ingrédients comme des produits en déficience), mais d’autre côté elle l’a enrichie par des traditions des autres peuples de l’URSS. Le borchtsh (la soupe à la betterave) ukranien, les pelménis (ravioles avec de la viande) sybériens, le pilaf d’Ouzbékistan, le chachlyk caucasien, - on peut dire, que tous ces plats sont des recettes, qui ont trouvé leurs places dans le menu russe et qui ont fait de la cuisine russe une des plus variée. La qualité la plus importante de la cuisine russe actuelle c’est sa diversité et le fait qu’elle est toujours prête à emprunter et, ce qui est essentielle, spécifier les traditions culinaires différentes en quelque chose d’autre d’une manière créatrice.
 
Quelques recettes des plats russes:

Блины
 
Crêpes russes
 
Ingrédients
  • un demi-litre du lait
  • 3 oeufs 
  • 280 g de farine
  • 1-2 cuillières à soupe du sucre
  • 3 cuillières à soupe de l’huile 
  • beurre pour huiler les crêpes après la préparation
Préparation
 
Versez les oeufs dans un saladier, ajoutez sel et sucre.
Mélangez avec un batteur ou une fourchette  (ne fouettez pas). Versez 200 ml de lait et mélangez. Ajoutez farine et mélangez (la consistance de pâte doit être comme crème épaisse). Versez encore 300 ml de lait, mélangez. La pâte doit être liquide et elle doit verser facilement. Versez de l’huile. Mélangez et laissez pour 15-20 minutes. 
Réchauffez bien une poêle pour les crêpes (idéalement, une poêle en fonte) et huilez-là. Versez régulièrement une demi-louche ou une louche au milieu de la poêle (ça dépend du diamètre de poêle), en la tournant un peu. Quand les bords de la crêpe sont un peu séchés et dorés, soulevez-la avec une pelle et renversez-la. Laissez-la devenir un peu dorée. 
Avec une pelle prenez la crêpe de la poêle, mettez-la sur une assiette et huilez-la abandonnement avec du beurre fondu. 
 
Le bortchsh de Moscou

Борщ
 
Ingrédients :
  • os de jambon 100 g
  • viande de bœuf 160 g
  • jambon (80 g) et saucisses (80 g)
  • betterave 320 g
  • chou 320 g
  • carottes 80 g
  • racine de persil 20 g
  • oignon 50 g
  • concentré de tomates 60 g
  • beurre 40 g
  • eau 800 g
  • sucre 20 g
  • vinaigre 30 g
  • sel, poivre noir, laurier-sauce au goût
  • persil ou fenouil
  • crème fraîche
Préparation :
 
Faites le consommé de viande de bœuf et d’os de jambon. Coupez les légumes en tranches. Faites sauter les racines de persil et d’oignon, cuisez la betterave en ajoutant le consommé de viande, beurre, le concentré de tomates, 10 g de sucre et 1/3 du vinaigre.
Ajoutez du chou, de la bettrave, des racines de persil et d’oignon dans le consommé filtré. 5-10 minutes avant de terminer de cuire, ajoutez sel, vinaigre, sucre, épices.
Servez le bortchsh avec les tranches de viande de bœuf cuite chauffée, avec le jambon, les saucisses. Mettez persil ou fenouil. Servez avec de la crème fraîche.
 
Les boulettes ‘Pozharskie’

котлеты
 
Ingrédients
  • poulet 1 kg
  • petit-pain rassis 100 g
  • lait ou crème 100 g
  • chapelure 60 g
  • beurre 200 g
  • sel au goût
Préparation
 
Séparez la viande avec la peau des os, hachez-la, ajoutez un petit-pain rassis trempé dans le lait ou la crème, mettez le beurre ramolli (3/4 de 200 g), salez et pétrissez soigneusement. 
 
Faites les petites boulettes de cette viande hachée, panez-les et rôtissez-les dans l'huile pendant 4-5 minutes jusqu’au croûton dorée. Puis réchauffez-les dans la poêle pendant 5 minutes. 
Mettez les boulettes sur le plat, versez du beurre mouilli.
 
Les pommes de terre au couteau avec les œufs 

картофель с яйцами

 
Ingrédients
  • pommes de terre 700 g
  • oeufs 4
  • lait 200 g
  • beurre 25 g
  • sel au goût
  • persil ou fenouil
 
Préparation
 
Pelez pommes de terre, lavez-les, tranchez-les en ronds fins. Mélangez les oeufs avec le lait, ajoutez du sel. Mettez  les pommes de terre dans une poêle à frire huilée, faîtes-les frire jusqu’à l’état de préparation. Saupoudrez de persil et fenouil.