Image1\

Volgograd

Information générale
  
Aujourd’hui, Volgograd est une des plus belles villes russes. Son système d’amènagement urbain s’est formé historiquement. Au nord-est il y a l’usine hydroélectrique Volzhskaja (dans la ville Volzhskij), au sud-ouest - le canal navigable Volgo-Donskoj, qui a fait de Volgograd un port de 5 mers. 
La ville de Volgograd s'étire sur  90 km à environ le long de la Volga et occupe le territoire de 56,5 mille de hectares. 
Ce territoire est divisé en 8 régions administratives: Traktorozavodskij, Krasnooktjabr’skij, Central’nij, Dzerzhinskij, Voroshilovskij, Sovetskij, Kirovskij et Krasnoarmejskij, et aussi quelques cités ouvrières. Volgograd et 2 villes Volzhskij et Krasnoslobodsk se forment une agglomération unie avec la population de 1,5 millions de personnes. 
Grâce à sa position géographique et au potentiel haut de l’industrie Volgograd effectue des fonctions stratégiques importantes dans le développement socio-économique du Sud de la Russie. 
À nos jours, Volgograd est toujours une importante ville industrielle, qui inclut la construction navale, les raffineries de pétrole, les usines de production métallurgique et d’aluminium, les manufactures de construction de machines et de véhicules ainsi que des centres pétrochimiques. De plus, une importante centrale hydro-électrique est située à proximité des quartiers du nord de la ville.
Plus de 20 établissements de l’enseignement supérieur, un planétarium avec un équipement unique, des dizaines des bibliothèques se situent à Volgograd. 
Ainsi, Volgograd est le centre industriel et culturel. 
La base puissante scientifique et les établissements de l’enseignement supérieur qui se trouvent à Volgograd créent les conditions pour la reconstruction à grande échelle de l’industrie et du complexe agricole à la base innovante. 
 
Un peu d’histiore

Volgograd fut fondée en 1589 en tant que forteresse de Tsaritsyne aux confluents de la rivière Tsaritsa et 
du fleuve Volga. La forteresse qui tire son nom du mot local Sary Su (eau/rivière jaune en langue tatar), fut construite pour défendre les frontières instables de la Russie tsariste avant de devenir le noyau d’un important centre d’échanges.
Elle fut prise deux fois par les rebelles Cosaques, sous Stenka Razine pendant la rébellion de 1670, puis sous le mélian Pougatchev en 1774.
Tsaritsyne devint un important port fluvial ainsi qu’un haut lieu de commerce au XIX siècle.
La ville fut le théâtre de lourds combats durant la Guerre civile russe. Les forces communistes dirigées parKliment Vorochilov et Semion Boudienny, sous le commandement de Joseph Staline, attaquèrent la ville en 1918. Ils balayèrent les forces des armées blanches menées par Anton Ivanovitch Dénikine.
En avril 1925, la ville fut renommée Stalingrad (littéralement: «la ville de Staline»). Ce changement de nom va dans le sens du renommage des villes aux noms des dirigeants bolcheviks durant la période soviétique.
Après son arrivée au poste de secrétaire général du PCUS, en décembre 1927, Joseph Staline lança l’industrialisation de la ville. C’est ainsi qu'un centre industriel et un centre de fret ferroviaire et fluvial virent le jour. Durant la Seconde Guerre mondiale — appelée «Grande Guerre patriotique» en Union soviétique —
la ville devint le centre de la bataille de Stalingrad. Considérée comme l'une des batailles décisives de la guerre contre les forces de l'Axe, elle fut aussi l'une des plus coûteuse en vies humaines de l’histoire militaire.
Les forces allemandes atteignent la ville le 23 août 1942 et capitulent le 2 février 1943. En termes de pertes humaines, environ 250 000 soldats des forces de l’Axe ainsi que 480 000 soldats soviétiques trouvèrent la mort3, sans compter le nombre toujours inconnu de civils tués, ni celui encore plus élevé des blessés. La ville fut pratiquement anéantie et réduite à un champ de ruines et de gravats, mais sa reconstruction démarra dès le lendemain de la capitulation allemande.
 
Coût de vie
Louer une chambre 4,5-11 mille roubles par mois (130-330$)
Louer un appartement à une chambre: 7,5-15 mille roubles par mois  (230-460$)
Louer un appartement à deux chambres: 11-30 mille roubles par mois  (330-900$)
Louer un appartement à deux chambres: 15-50 mille roubles par mois (460-1500$)
 
Transport
Suite à la décision de la Douma de la ville de Volgograd "Sur la fixation des tarifs des services de transport public (municipal)", le 1ier juin 2012 le tarif pour le tramway ou trolleybus de la ville de Volgograd est 12 roubles (0,36$), sur la ligne de tramway - 15 roubles (0,45$).

Coût d’un voyage en tram pour les étudiants / un mois

540 roubles (16,5$)

Coût d’un voyage en trolleybus pour les étudiants / un mois

540 roubles (16,5$)

Carte des étudiants ( tram)

620 roubles (19$)

Carte des étudiants (tram + trolleybus)

700 roubles (21,5$)

 
Curiosités
1. Un mémorial sur le kourgane Mamaïev
 
Pour l’héroïsme de ses habitants et des soldats qui la défendirent, Stalingrad reçut le titre de « Ville héros » (en russe : город-герой, gorod-gueroï) en 1945, et le roi George VI du Royaume-Uni récompensa pour leur bravoure les citoyens de Stalingrad par une épée sertie de diamants. Un mémorial dominé par une imposante statue allégorique de la Mère Patrie fut bâti sur le kourgane Mamaïev, une des collines où la guerre fut la plus intense. Un grand nombre de villes à travers le monde, et plus spécialement celles qui endurèrent les affres de la guerre, établirent des liens de jumelage et d’amitié avec la ville (voir la liste ci-dessous).
 
2. Musée d’État “La bataille de Stalingrad” 
En 1961, dans le cadre de la déstalinisation lancée par Nikita Khrouchtchev, la ville prit le nom de Volgograd (« Ville de la Volga »). Cette décision reste sujette à polémique en raison du passé glorieux de la ville et il y eut une proposition sérieuse de rétablir le nom de Stalingrad pendant le court mandat de Konstantin Tchernenko, en 1985. Il existe toujours un fort engouement local pour un retour au nom de Stalingrad, et des propositions font leur apparition de temps à autre, jusqu’ici toujours refusées par le gouvernement russe. En janvier 2013, la ville annonce revenir au nom de Stalingrad de façon exceptionnelle pour une durée d'un jour, commémorant les 60 ans de la bataille de Stalingrad. 
 
3. Tram express
Un tram express est un compromis entre un tram et un métro. L'idée de créer un tramway comme un nouveau mode de transport est née au début des années 70, son auteur était Georgij Kourin, l'ancien vice-président du comité exécutif de la ville de Volgograd. À cause d'une longueur de Volgograd le long de la Volga, il y avait le problème aigu de transport. Mais seulement les villes avec la population d’une million de personne avait le droit de construire le métro. La population à Volgograd  était juste 800 000 personnes à l'époque. L'idée était de créer une longue itinéraire de tramways dans la partie centrale de la ville dans le sous-sol comme le métro.
 
4. Centrale hydroélectrique sur le fleuve Volga
Centrale hydroélectrique sur le fleuve Volga dans la région de Volgograd, dans la ville Volzhskij. C’est la plus grande centrale hydraulique de l'Europe et elle fait partie de la cascade Volzhsko-Kamskij.
L’exploitation de cette centrale hydroélectrique a joué un rôle crucial dans l’économie de l’énergie. La région économique de la région de Nizhnee Povolzh’e a également reçu une puissante base de l’énergie pour la poursuite du développement de l'économie nationale. 
Outre sa fonction principale - la production de l'électricité - Centrale hydroélectrique offre la possibilité de l'irrigation des terres arides de Zavolzh’e.
 
5. Le quai
 
6. Planétarium
Le planétarium d'état de Volgograd est l'un des meilleurs en Russie. Il est construit d’après le projet de l'architecte de l'URSS, de S.N.Simbirtsev, en collaboration avec l'architecte N.A.Khomutov, à l’occasion de la 70 anniversaire de Staline. En 1954 le planétarium a été ouvert sur la première rue restaurée après la bataille de Stalingrad. Le nom de cette rue est “La Paix”. Et ce n’est pas par hasard que sur le dôme du planétarium se trouve-t-elle une sculpture qui est le symbole de la Paix et du Travail. C'est l'une des dernières œuvres de l'artiste populaire de l'URSS, le célèbre sculpteur, Vera Ignatievna Moukhina.
 
7. Le musée d'histoire de l'ethnographie et le musée d'architecture - la réserve naturelle “Vielle Sarepta”
Le musée-réserve "Vielle Sarepta" - l'un des plus grands musées-réserves à Nizhnee Povolzh’e. Une partie de ce territiore a miraculeusement survécu et a été sauvée de la nouvelle construction, elle se trouve sur le territoire de 7,1 hectares et comprend 28 bâtiments, dont 24 sont les monuments de l'architecture du XVIII - XIX siècles. Plus que la moitié des bâtiments n'est pas encore restauré.
Dans les bâtiments restaurés de ce musée se trouvent les salles d'exposition avec des expositions sur l'histoire de la colonie Sarepta - "oasis florissant , parmi les steppes de la Volga" et le "miracle économique" et des zones de la service, tels que le café-bar et le centre pour les jeunes "ГличЪ" qui offre des déjeuners et le wi-fi gratuit, l'hôtel et la bibliothèque allemande, des cercles pour les enfants. Sur le territoire du musée-réserve il y a plus de 10 itinéraires d’excursion.
 
8. Musée historique de Volgograd
Musée historique de Volgograd fut ouvert en 1993, dans un bâtiment qui est le monument historique et architectural. En 1918 le musée a abrité l’Etat-Major de la défense du Conseil de Tsaritsyn, et à partir de 1937 c’était le Musée de la défense de Tsaritsyn au nom de Staline. À partir de 1948 c’est le Musée de la défense de Tsaritsyn-Stalingrad. Le musée représente  les événements socio-politiques, révolutionnaires et militaires de la ville Tsaritsyn.
 
9. L'Île de Ludnikov
l'Île de Ludnikov (Volgograd) - c’est le territoire situé sur la rive de la Volga (700х400 mètres), où, lors de la bataille de Stalingrad, se trouvait le terrain de la défense de la division Krasnoznamennaja numéro 138, dont le commandant était le général-colonel Ivan Ilitch Ludnikov.
 
10. Le chemin de fer de Volgograd pour les enfants (Malaja Privolzhskaja) se trouve dans le centre-ville de Volgograd, dans la plaine basse de la rivière Tsaritsa (la Reine).
La décision de construire ce chemin de fer pour les enfants à Stalingrad fut prise en 1947, quand la ville n'a pas encore été entièrement reconstruite après la guerre. Le chemin de fer a été ouvert le 2 mai 1948. Elle a été nommée la Petite de Stalingrad (à l'époque, Stalingrad était le centre du chemin de fer de Stalingrad).
Aujourd’hui, Le chemin de fer pour les enfants est étroitement lié avec le cercle «Jeune cheminot». À l'école, les élèves ont des cours théoriques, et pendant la période estivale, ils pratiquent. Les enfants peuvent essayer de travailler comme ingénieur des ponts et chaussées,  mécanicien, organisateur du mouvement et chef de wagon.
 
11. Le mémorial "Le champ des soldats"
Le mémorial se trouve à proximité de la route de Volgograd à Moscou dans la région Gorodishchenskij dans la ville Volgograd. Il a été fait par les sculpteurs rénommés L.Levine et A.Krivolapov. 
L’urne avec les cendres des soldats morts au combat est enfouie dans une fosse commune. Les vestiges de ces soldats ont été trouvés lors de la dépollution et le labour du champ. Au centre de ce mémorial il y a un entonnoir rempli d'éclats de mines, d’obus, de grenades, recueillies ici-même, sur le terrain. Un peu plus loin il y a une sculpture: la fille avec des fleurs à la main. À côté d'elle - un triangle de la lettre du soldat en marbre, sur laquelle il y a la citation de la lettre  de major Petrakov à sa fille, écrite le 18 septembre 1942, après la bataille de steppes au nord-ouest de Stalingrad.
 
Sites utiles:
http://www.volgadmin.ru/ru/ (http://www.volgadmin.ru/en/)
http://www.volganet.ru/