Image1\

Les études supérieures en Russie

Si vous voulez récompenser l’honnêteté, encourager le bien, pousser les négligeants, éradiquer le mal ou corriger les défauts, l’instruction, vaste et harmonieuse, - est la seule chose nécessaire, le seul but mérité.

 
Charles Dickens
 
 
Ces derniers temps le système des études supérieures en Russie a subi beaucoup de changements.

A l’époque de l’URSS, les établissements d'études supérieures se formaient déjà d'après le modèle européen ou ‘continental’. Après 5 ou 6 années d'études, un étudiant obtenait un diplôme de spécialiste dans un domaine bien précis.
 
Cependant, son embauche éventuelle dans une entreprise appartenait à l’Etat et se trouvait sous son entière responsabilité. Les jeunes diplômés terminaient donc leur parcours universitaire une fois pour toutes. Mais un tel système n’a pas évolué avec le temps tandis que les réalités du marché du travail éxigent une formation continue de la part de ces jeunes spécialistes.
 
Avec le développement des sphères économiques et politiques, avoir une formation supplémentaire s'est avéré un atout indispensable pour les jeunes diplômés. Par conséquent, une notion de ‘formation interminable’ s’est formée successivement.
 
L’apparition du modèle américain de formation est devenue une solution à ce problème.
 
Selon ce modèle, un étudiant choisit, tout d'abord, un parcours universitaire généralisant, et se tourne, par la suite, vers une spécialisation quelconque.
 
L’Etat ne participe quasiment pas à ce processus et la concurrence entre les établissements d'études supérieures entraîne le développement permanent des programmes de formation.
 
Les systèmes européen et américain sont entrés en opposition ce qui s’est terminé par une creation d’espace unique de formation et de coopération interétatique. Ce processus a eu pour nom ‘Bolonais’, car la déclaration ‘La Zone de formation supérieure de l’Europe’ a été adoptée à Bologne le 19 juin de 1999. A présent, le processus Bolonais rassemble 47 pays de l’Europe et de l’Asie, y compris la Russie, qui est entrée en coopération en 2009.
 
Le processus bolonais présume le système de formation à deux degrés. La division de formation en Baccalauréat Universitaire et son Master permet aux étudiants et jeunes diplômés de faire leurs études et travailler à l’étranger ainsi que de disposer d'une compétitivité considérable sur le marché du travail. Sur ce fond, l’ancien modèle de formation avait quand même été préservé.
 
Ainsi donc, pour l’instant, il existe trois degrés des études supérieures en Russie:
  • Baccalauréat Universitaire – 4 ans
  • Spécialiste - 5 ans
  • Master Universitaire (magistrature) – 2 ans
Ce sont les étudiants des facultés humanitaires qui font leurs études selon le nouveau système. Les établissements supérieurs militaires, techniques et de médicine ont gardés l'ancien système selon lequel le parcours universitaire dure 5-6 ans.
Voici l’information plus détaillée sur chacun des degrés.
Le Baccalauréat Universitaire prépare les étudiants vers le Master et se voit une étape généralisante. Plusieurs employeurs considèrent les promus de baccalauréaut comme des gens qui n’ont pas achevés leurs études supérieures. Quand même, le titre de bachelier est un titre académicien, que reçoivent les personnes, qui ont parcourus les programmes d'études supérieures. Le titre de bachelier est également une formation achevée dans les pays qui participent dans le processus Bolonais.
Le Master (magistrature) est le degré des études supérieures professionnelles, qui suit le baccalauréat et permet d’approfondir la spécialisation choisie dans une filière professionnelle bien ciblée.
Le Spécialiste, le parcours universitaire propre à l’époque soviètique, dure en Russie 5 ans. Selon les résultats de la soutenance de diplôme lors des assises de la comission d’Etat d’attestation les étudiants reçoivent le titre de Spécialiste. Ce titre leurs permet de s’inscrire en Master (magistrature) ou en cycle des études préparant à la soutenance de la thèse de candidat. Pour la série des spécialisations de médecine (la médicine, la pharmacie, l’industrie profilactique, la pédiatrie, la stomatologie) les études réussie en internat est une condition supplémentaire pour avoir un poste dans l’organisation municipale ou administrative.
Après l’obtention de grade de Master ou de Spécialiste, l’étudiant peut s’inscrire en cycle d'études préparant à la soutenance de la thèse de candidat.
Il faut remarquer, que la plupart des étudiants dans les Etats-Unis et dans l’Union Européenne ne poursuivent pas leurs études en Master, parce qu'un baccalauréaut est déjà une confirmation de formation complète. Ceux qui poursuivent leur parcours sont souvent des étudiants qui vont faire des recherches scientifiques ou de l’enseignement dans des établissements d'études supérieures.
Des établissements des études supérieures sont également divisés d’après le nombre de filières universitaires en universités, académies et instituts.
Pour l’instant, en dehors du processus Bolonais, il existe les tentatatives suivantes dans le changement du système des études supérieures en Russie:
  • la part de la formation à coût élevé a augmentée considérablement;
  • le nombre de ceux qui veulent entrer dans le supérieur continue de grandir malgré les conditions d'accès et les examens d'entrée toujours plus difficile;
  • plusieurs grandes établissements d'études supérieures créent leurs filiales dans de diverses villes russes afin d'assurer le droit d'accès à l'enseignement supérieure.
  • aujourd'hui, on peut compter plus de 300 personnes suivants un parcours universitaire dans le supérieur sur 10 000, ce qui représente un rapport le plus élevé jamais atteint dans toute l'histoire d'études supérieures russes.
  • la répartition en filières se déroule d’une manière suivante: en première place – les filières techniques, en seconde – pédagogiques, et en troisième – les sciences de vie ainsi que les sciences humaines.